Publié le Laisser un commentaire

Top 3 des recettes d’Halloween pour épater petits et grands

top-3-recettes-halloween

Quand Halloween pointe le bout de son museau, il est alors grand temps de se parer de son plus beau déguisement de vampire, de sorcière, de loup-garou ou que sais-je encore ? Mais aussi de décorer son intérieur et de coiffer sa toque de cuisine la plus effrayante qui soit. Afin de concocter les mets les plus horribles possibles, tout en prenant bien soin de faire en sorte qu’ils n’en demeurent pas moins un ravissement pour vos papilles ainsi que celles de vos enfants ou de vos proches. J’ai pensé à vous, et je vous propose cette petite sélection qui ravira tout le monde, c’est certain. Exit donc la soupe à la grenouille, aux yeux et aux pattes de scolopendres, d’araignées ou aux ailes de chauve-souris. Je souhaite d’une part que vous vous régaliez et d’autre part, que vos préparations soient aussi à la hauteur d’un point de vue visuel et qu’elles marque les esprits (frappeurs ou non !)… Vous pouvez désormais enfiler votre tablier et prendre le temps de cette lecture avant de vous lancer pour de bon dans la confection !!!

C’est parti pour mon top 3 des recettes d’Halloween

Avant de me lancer dans le contenu à proprement parler, je précise que pour ces 3 recettes d’Halloween, j’ai tâché de faire une sélection qui puisse correspondre à une sorte de repas, ou l’idée que l’on s’en fait, c’est à dire, une entrée, un plat, puis un dessert…

J’espère vivement que vous allez apprécier, que cela vous donnera des idées et que les visuels seront réussis… Si vous vous appliquez, il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas…

Les mini hot-dogs, façon doigts coupés qui saignent…

Cette recette est vraiment super sympa, non seulement à préparer, car elle est assez simple pour être faite avec le concours de vos enfants, à chaque étape, mais aussi parce qu’en dépit de sa simplicité, le résultat et le rendu visuels sont tout bonnement bluffants. Mais vous vous en apercevrez en observant la tête que feront vos proches et vos convives lorsque vous leur présenterez ce plat sous le nez !!!

Dans la pure tradition d’Halloween, voici une petite recette sans prétention qui a vraiment de quoi vous retourner l’estomac des yeux, si l’on peut dire !

Temps de préparation : 10 à 15 minutes

Temps de cuisson : 7 minutes à 10 minute

Niveau de difficulté : à la portée de tous et de toutes, y compris les enfants

A noter : les proportions que nous donnons pour les ingrédients sont calculés pour 4 hot dogs, donc 4 personnes. Rien ne vous empêche donc d’en prévoir plus !

Les ingrédients pour la réalisation de vos 4 hot dogs :

– 4 petits pains à hot dog

– 4 saucisses de Strasbourg

– quelques cuillères à soupe de ketchup

– vous pouvez aussi ajouter de la moutarde, pour un visuel plus rebutant encore

La préparation :

  • Commencez par remplir une casserole d’eau (une casserole suffisamment grande pour accueillir les saucisses), puis portez là à ébullition.
  • Déposez vos saucisses dans l’eau bouillante puis laissez-les 2 minutes à 3 minutes.
  • Sortez vos saucisses puis égouttez-les.
  • A l’aide d’un couteau (nous vous conseillons d’utiliser un couteau sans dent et qui coupe bien, ce sera plus facile), choisissez un côté pour chaque saucisse et découpez le dessus selon la forme d’un ongle.
  • Toujours à l’aide de ce même couteau, pratiquez 3 petites incisions à 1 cm ou 1, 5 cm de l’ongle, puis répétez cette manipulation 2 cm à 2,5 cm plus loin sur la saucisse (cela n’a l’air de rien , mais ce très simple détail peut faire la différence et fera vraiment ressembler vos saucisses à des doigts,avec les quelques plis de peau qu’ils portent en 2 endroits).

Si vous avez peur de vous ratez, n ‘hésitez pas poser votre propre doigt à côté de la saucisse, pour voir ce que cela devrait donner…

  • Découpez vos petits pains dans le sens de la l’épaisseur, puis disposez délicatement une saucisse dans chacun d’eux. Faite en sorte que l’ongle et les stries soit tournés vers le haut, afin que celui qui mangera le hot dog ne puisse pas les rater !
  • Vous pouvez à présent badigeonner vos « doigts » avec le ketchup que vous avez prévu. Si vous avez également opté pour mettre de la moutarde, c’est aussi le moment… Mettez-en un peu à la base de chaque doigt, comme s’il était suppurant ! Beurk !

Vous avez terminé la préparation et vous pouvez servir vos hot dogs de doigts ensanglantés ! Pour peu que vos convives ne soient pas encore présents, alors évitez de mettre le ketchup en avance. Remisez tout simplement vos hot dogs dans un récipient hermétiquement fermé, et mettez-les au four 5 minutes pour les réchauffer lorsque l’heure est venue, puis versez le ketchup de sorte qu’il soit bien frais… Sans cela le visuel pourrait être un peu gâché et, sans vouloir faire un vilain jeu de mots, vous vous en mordriez sans doute un peu les doigts !!!

Les œufs cocottes servis dans des mini-potirons…

J’ai décidé de continuer cette sélection avec un plat relativement simple à réaliser, et qui sera parfait pour le brunch ou pour tenir lieu d’entrée lors de votre repas d’Halloween.

Afin de respecter et de cultiver l’esprit de cette fête qui met au centre de tout la citrouille, quoi de mieux que de préparer un met qui sera dégusté, justement, à l’intérieur même de mini-citrouilles (des mini-potimarrons pour être exact) ? En ce qui me concerne, je n’en ai pas trouvé 🙁 j’ai donc été obligée de la réaliser dans des ramequins.

Le visuel est imparable (et vraiment trop mignon) et la recette en elle-même pourra très facilement être adaptée en fonction de vos goûts et de ceux de vos enfants ou de vos convives (ajout de fromages, d’herbes fines, de petits bouts d’olive ou de bacon, que sais-je encore…) !

Temps de préparation : 10 à 15 minutes

Temps de cuisson : 30 à 35 minutes

Niveau de difficulté : à la portée de tous et de toutes, ou presque

A noter : les proportions que je donne pour les ingrédients sont calculées pour 4 personnes.

Les ingrédients pour la réalisation de vos 4 mini-potimarrons :

– 1 citrouille (vous aurez besoin de 20 à 40 g de chair pour chaque mini-potimarron, en fonction de leur taille)

– 4 mini-potimarrons

– du sel et du poivre

– 8 à 10 cuillères à café de crème fraîche épaisse

– 4 œufs

– 50 g à 60 g de comté (ou de morbier, si vous préférez, sachant que le goût sera alors plus fort…)

– quelques herbes aromatiques (ciboulette, persil, etc.

– un peu d’ail et/ou d’échalote

La préparation :

  • Commencez par laver vos mini-potimarrons, puis découpez le dessus, de sorte que vous obteniez une sorte de couvercle, ou de chapeau, pour chacun d’entre eux.
  • A l’aide d’une cuillère à café, creusez et grattez bien l’intérieur, afin d’en retirer l’ensemble des graines, mais aussi les fils (c’est une étape importante, ne la négligez pas !).
  • Mettez vos potimarrons et la chair de citrouille à la cuisson vapeur pour environ 15 minutes à 20 minutes.
  • Reprenez votre cuillère à café et creusez à présent le corps des potimarrons afin d’obtenir un peu de leur chair. Faite ceci délicatement, car il ne faut surtout pas percer leur enveloppe, sans quoi tout est fichu !
  • Une fois que vous avez fait cela, mélangez la chair de vos potimarrons et de votre citrouille, ajoutez 1 à 2 cuillères à café de crème, le comté ou le morbier (en petits morceaux), puis salez et poivrez. Si vous avez décidé de mettre des échalotes, de l’ail, de la ciboulette ou ce genre de chose, c’est maintenant que vous devez le faire… Versez ensuite le mélange dans vos mini-potimarrons et remisez-les de côté.
  • Faites préchauffer votre four à 195 ° C à 200 ° C, et pendant ce temps, cassez un œuf dans chaque mini-potimarron. Ajoutez ensuite une petite cuillère à café de crème sur le blanc de chaque œuf (comme vous le faites pour les œufs cocotte d’habitude…).
  • Déposez vos mini-potimarrons dans un plat dans lequel vous laisserez un demi cm environ d’eau au fond.
  • Enfournez vos potimarrons, sans les coiffer de leur couvercle/chapeau, puis laissez ainsi cuire le tout pendant environ 15 minutes à 20 minutes.
  • Enlevez votre plat du four, puis dressez vos assiettes avec un peu de salade, de mâche ou autre, et n’oubliez pas de replacer les chapeaux sur chaque mini-potimarron. Vous pouvez préparer une petite vinaigrette à part et aussi disposer quelques petits morceaux de comté et/ou de morbier dans l’assiette, et quelques noix seront du plus bel effet tout en donnant un peu croquant, alors n’hésitez pas !
  • Vous avez terminé et il ne vous reste plus qu’à vous régaler à présent !

Notez que tout se mange ou presque, car la peau des mini-potimarrons est très fine et aura bien cuit au four, ce qui lui donnera une saveur toute particulière et un retour à la dent très agréable.

Nul doute que le visuel vous vaudra des compliments et rien de vous empêche de poser 2 petits yeux et une bouche sur le jaune d’œuf (que vous pouvez détailler dans de l’olive noire par exemple…), pour ménager une petite surprise lorsque le convive ou l’enfant ôtera le couvercle/chapeau !!!

Le gâteau de cervelle sanguinolente…

Pour cette dernière proposition, j’ai choisi de décliner un grand classique de l’horreur et des films d’épouvante, avec l’indémodable cervelle dégoulinante de sang, et plus vraie que nature…

Vos convives et vos enfants risquent de ne pas en revenir, et il leur faudra une certaine dose de courage et un cœur bien accroché pour porter les premiers coups de couteau dans ce délicieux gâteau, pour en découper des parts qui les feront saliver et les régaleront sans coup férir !

Temps de préparation : 15 à 20 minutes

Temps de cuisson : 15 à 20 minutes

Niveau de difficulté : relativement simplement

Les ingrédients pour la réalisation du gâteau en lui-même :

– 100 g de sucre

– 110 à 120 g de beurre

– 40 g de farine

– 3 œufs

– 180 g à 200 g de chocolat (au choix, vous opterez pour du chocolat noir ou du chocolat au lait, en fonction de votre préférence)

– en option, vous pouvez également ajouter de 30 g à 40 g de noix

Les ingrédients pour la réalisation de la décoration :

– de la pâte à tartiner ou du chocolat fondu

– de la confiture de couleur rouge (de la fraise, de la groseille, ou de la framboise, voire un mélange)

– de la pâte à sucre de couleur rose ou beige

La préparation :

  • Commencez par faire fondre le beurre dans un bol. Vous pouvez faire cela au bain marie ou bien en utilisant votre four à micro-ondes (3 ou 4 minutes devraient faire l’affaire).
  • Ensuite, prenez un grand saladier puis versez votre beurre fondu, ajoutez les 3 œufs puis le sucre. Mélangez bien le tout afin de rendre l’appareil bien homogène.
  • Faites fondre votre chocolat dans une casserole, à feu doux, de sorte qu’il n’attrape pas au fond de cette dernière (l’opération peut prendre 5 à 7 minutes environ).
  • Versez le chocolat fondu dans votre mélange préalablement obtenu et mélangez sans forcément trop insister (sauf si vous préférez obtenir une pâte très homogène et brune de partout).
  • Ajoutez ensuite les 40 g de farine, ainsi que les noix (si vous avez décidé d’en rajouter), puis de nouveau, mélangez bien le tout pour homogénéiser le tout.
  • Versez le mélange obtenu dans un plat qui aura la forme d’un saladier (c’est grossièrement la forme d’un cerveau…), puis enfournez-le pour environ 30 minutes à 180 – 185 ° C.
  • Retirez votre plat du four et laissez bien refroidir, puis démoulez le gâteau en le plaçant sur votre plan de travail, la partie plate vers le bas.
  • A l’aide d’un couteau, tracez/taillez une ligne (un sillon) qui délimitera les deux hémisphères de votre cerveau.
  • Prenez votre pâte à sucre et roulez-la en tube d’un demi cm de diamètre environ, puis aplatissez-les à la main (c’est mieux qu’avec un rouleau, car avec ce dernier, tout serait trop « lisse » et trop « propre »…).
  • A présent, vous allez déposer vos bandelettes de pâte à sucre sur le gâteau, en réalisant des coudes serrés, de chaque côté du sillon que vous avez creusé au couteau. Le mieux est de se cantonner à chaque hémisphère avec les tubes aplatis et de ne jamais le traverser (c’est mieux pour le visuel…).
  • Il ne vous reste plus qu’à tartiner allègrement votre gâteau avec la confiture de fruits rouges, et à bien faire attention à ne pas laisser de trou apparent.

Et voilà ! Le tour est joué ! Vous avez votre gâteau-cervelle sanguinolent !

Pour ce qui est de la mise en scène, vous pouvez disposer quelques bonbons tout autour (fraises tagada, vers en gélatine, à vous de voir…) pour donner un effet encore un peu plus dégoûtant… Choisissez des bonbons avec des couleurs un peu flashy, le visuel n’en sera que meilleur !

Avec un peu d’imagination et un peu de temps, vous voyez qu’il est tout à fait possible, sans se compliquer les choses, de réaliser des plats qui sortent de l’ordinaire et qui feront honneur à la période d’Halloween ! Il y a de très nombreuses recettes que vous pourrez trouver en furetant sur le net de-ci, de-là, et vos convives, vos proches et vos enfants seront ravis de manger quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire et dont le visuel leur mettront des étoiles dans les yeux. Encore une fois, j’ai tranché pour 3 recettes des plus simples, de sorte qu’elles soient accessibles au plus grand nombre, néanmoins, pour peu que vous vous appliquiez un tant soit peu, nous vous garantissons qu’elles feront leur effet, et qu’on ne les oubliera pas de sitôt !